État d’esprit Agile

Les entreprises avec leurs processus, valeurs, règles et organisation sont optimisées pour obtenir les résultats actuels. Pour changer de niveau de résultat, il est nécessaire de modifier ces composantes et leurs interactions complexes qui les régissent et les régulent. D’après Albert Einstein, ce n’est pas en utilisant les mécanismes qui ont amené ce fonctionnement qui nous amènera à une nouvelle forme d’organisation.

Les résultats d’une transformation continuant à utiliser les mêmes ficelles d’accompagnement au changement ne feront que reproduire des organisations similaires ne permettant pas d’atteindre les nouveaux résultats attendus. Pour réussir une transformation,  il est nécessaire de changer de niveau logique pour effectuer la celle-ci comme le préconise Robert Dilts avec son approche des niveaux logiques.

Si nous restons sur le même niveau logique pour trouver la solution à un problème du même niveau, alors nous n’obtiendrons que le même résultat : le problème à résoudre ! Par contre si nous changeons de niveau en nous élevant, alors des nouvelles solutions apparaissent. Dans ce cadre, la plupart des transformations se cantonnent à remplacer des processus et les compétences par d’autres processus et d’autres compétences. Par conséquent, aucun nouveau résultat est apparent. Cela peut être vu comme un échec, bien au contraire ! Cela nous renseigne sur le fait que nous n’utilisons pas la bonne approche.

Les différents niveaux logiques Agiles

Il existe un mécanisme similaire issue du manifeste Agile rédigé en 2001. L’image ci-dessous le modélise.

Niveaux logiques - AgileLe niveau le plus bas est les pratiques que nous avons comme le TDD ou la réunion d’équipe hebdomadaire. Au dessus, une cohorte de pratiques donne naissance à un cadre méthodologie ou de travail cohérent permettant de répondre à nos principes. Ces principes sont l’expression de nos valeurs filtrées par notre état d’esprit.

Pour définir l’état d’esprit, c’est notre principe de pensée et de réflexion. Elle va influencer notre comportement et nos actions en renforçant nos principes ou en attendant certaine de nos valeurs par exemple.

Chaque niveau a un impact sur le niveau juste en dessous. Si je modifie un de mes principes à la suite  d’un résultat probant d’une expérimentation ou une expérience de vie que j’ai réalisé alors cela aura un impact sur le cadre méthodologique et les pratiques que j’applique au quotidien pour résoudre mes problématiques.

Donc si je mène une transformation d’organisation sur le niveau des pratiques et des cadres sans me préoccuper des principes, des valeurs et de l’état d’esprit, alors, j’obtiendrai un usage des pratiques et du cadre conforme aux principes et valeurs actuels de l’organisation.

Par exemple, une équipe expérimente l’usage de la pratique « UserStory » pour recueillir les besoins. Elle garde  ses principes et ses valeurs lorsqu’elle utilisait une autre forme de recueil de besoin comme la rédaction d’une spécification fonctionnelle détaillée. Elle va alors s’employer à rédiger d’une façon mécanique, normalisée et très détailler des UserStory pour couvrir tous les besoins de ces clients. Cela est la conséquence, des principes et valeurs qu’elle a : il faut le moindre détail pour ne pas oublier des choses et être sûr que le client ne revienne pas sur ce qu’il a dit ! Un contrat est créé entre l’équipe et le client et cela rassure tout le monde. Malheureusement, ces principes et valeurs sont à l’opposer des principes et valeurs qui ont amené à créer cette pratique : les interactions, les conversations et une collaboration avec le client.

Aucun résultat probant n’a été obtenu par cette équipe. Si nous les écoutons, seulement la forme a changé. Ils ont un nouveau problème car cela nécessite un nouvel apprentissage dans lequel les clients et les mangers ne souhaitent pas investir. Dans ces conditions, quel est l’intérêt de mettre en place une pratique qui nécessite préalablement un changement de valeurs, de principes et d’état d’esprit ?

État d’esprit Agile

Vous connaissez tous les valeurs et les principes du Manifeste Agile. Si vous ne les connaissez pas, pas de panique vous pouvez aller le lire ici en français!

Je vous propose de le lire ou relire. Il se trouve qu’il décrit aussi cet état d’esprit Agile qui  se matérialise dans la première phrase:

« Nous découvrons comment mieux développer des logiciels par la pratique et en aidant les autres à le faire. »

Cette première phrase comporte 3 notions importantes : L’Évolution, L’Expérimentation, La Transmission. Ces trois notions définissent l’état d’esprit Agile, une façon unique de penser « Agile » pour la réalisation de logiciel.

L’évolution

« Nous découvrons » : Le verbe est conjugué au présent. Quelle que soit la temporalité et bien que le manifeste ait été écrit en 2001, c’est bien une action qui est toujours encours. Cette action indique que nous n’avons pas tout découvert et que cela continue. En effet avec le recul, le Manifeste Agile marque plutôt un début qu’une fin !

Beaucoup de choses ont été découvertes depuis, mais l’esprit d’évolution est toujours présent. C’est même un critère pour reconnaître un agiliste ! S’il ne s’intéresse pas à ce qui évolue, il n’a pas l’état d’esprit et ne pourra pas le transmettre car nous ne pouvons pas transmettre quelque chose que nous n’avons pas !

D’un point de vue plus concret : Les processus, les outils et les méthodes évoluent en fonction des découvertes faites au cours du temps, et que, rien n’est inscrit dans le marbre. Nous avons vu fleurir de nouveaux cadres et pratiques ces 20 dernières années. Combien allons nous en découvrir dans les 5 prochaines années ?

Cependant, n’oublions pas ce que disait Peter Senge : les problèmes d’aujourd’hui viennent des solutions d’hier.

Si nous transposons cela à notre contexte, les pratiques et méthodes qui nous posent problème dans nos environnements actuels sont bien des pratiques et méthodes utiles en leur temps où le monde était moins complexe ! Les implémentations dans les organisations des cadres et méthodes comme SAFe, Scrum, Kanban, LeSS, Nexus seront nos problèmes dans le futur que l’ai déjà le cadre traditionnel que nous voulons remplacer. À nous d’être adaptable et d’avoir un esprit adaptatif et apprenant comme l’ont indiqué dans leur livre la Dr Dweck(Osez réussir !: Changez d’état d’esprit), Ronald A. Heifetz et Marty Linsky (Practice of Adaptive Leadership: Tools and Tactics for Changing Your Organization and the World)

L’expérimentation

« par la pratique » : plus nous pratiquons, plus nous affinons notre expertise. Au risque de décevoir un grand nombre, les valeurs et principes se vivent uniquement ! Elles ne s’enseignent pas par des formations ou de la lecture puisqu’elles sont notre façon de voir le monde.

D’autre part, l’apprentissage par l’expérience se base malheureusement sur l’échec et les défis. Pour ceux qui ont un esprit d’apprentissage, vous allez exploiter ces échecs et ces défis pour découvrir de nouveau champ d’application et enrichir votre savoir-faire et savoir être. Le résultat de ces apprentissages vous amènera à construire des pratiques de plus en plus efficaces et adaptées à vos contextes. Vous serez plus performant, jusqu’à atteindre le graal des personnes à l’esprit fixe (Dr Dweck) : L’excellence. Si vous êtes de cette deuxième catégorie de personne, vous allez refuser ces expérimentations au risque des échecs potentiels. Cela vous mettre dans des situations inconfortables et émotionnellement difficiles à vivre. Souvent, ces « refus » d’y aller seront perçus comme une résistance au changement de votre part.

Les seuls mots pour vous atténuer cette souffrance : L’échec n’existe que s’il n’y a pas d’enseignement ou d’apprentissage fait d’une expérience dont l’issue n’est pas celle envisagé. Mais je sais pertinemment que cela ne vous touche pas !

La transmission

« en aidant les autres à le faire. » : Cette dernière partie amène la notion de transmettre ce que nous avons acquis à d’autre pour qu’ils puissent eux aussi bénéficier de ces expériences. Parfois cela est difficile de changer ses propres principes, ses valeurs et ses habitudes. Un soutien est alors nécessaire.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :